04 mai 2011

love2_1_

PREMIERE PARTIE :

J'adore cette ville. Ces structures superposées, les unes sur les autres, qui te donnent l'impression de voler lorsque tu empreintes leurs ascenseurs extérieurs. Qui te font te sentir quelqu'un lorsque tu marches sur le sol de leurs couloirs somptueux, en pensant aux personnes importantes qui ont pu poser le pied, ici-même, au même endroit que toi. Qui te font rêver d'une vie nouvelle. Une vie mouvementée , pleine d'action et de rebondissements comme dans les films Hollywoodiens. Une vie qui n'appartient qu'à toi, et à laquelle toi seul peux décider du cours qu'elle doit suivre. Une vie durant laquelle tu peux faire ce qu'il te plait, quand cela te plait, et surtout avec qui il te plait. Une vie sans obligations et sans contraintes. Voilà ce pourquoi j'ai tout quitté, il y a quelques années, pour venir vivre ici. Voilà ce à quoi se résume ma vie maintenant.

Certains me diront que je suis fou, d'avoir un train de vie que ne me laisse aucun moment de répis, qui ne me laisse pas le temps de penser au futur et qui me fait devenir quelqu'un d'autre, quelqu'un que j'ai toujours voulu être. Certains me diront que j'ai tort de vouloir faire en sorte que mes rêves deviennent réalité, ou encore que je n'ai aucune chance de trouver quelqu'un qui accepterait de me suivre, tout au long de mon existence, quoi que je fasse. D'autres encore me diront que notre destin est scéllé depuis la naissance, que notre histoire est écrite et que rien ne pourra la pousser hors du chemin qu'elle doit suivre.

Cependant moi, moi et mon esprit dérangé, non conforme à la société, je sais que quoi qu'il arrive je serai le maître de mon destin, et que rien n'est décidé à l'avance. Oui, c'est ainsi, nous sommes les seuls responsables de nos actes, les seuls a pouvoir capituler ou non devant la difficulté, les seuls à pouvoir croire encore en nous-même.

Oui je suis fou. Je suis fou d'être aussi imprudent dans mes choix. Je suis fou d'espérer qu'un jour, un être puisse me donner corps et âme simplement par amour. Je suis fou de vouloir être quelqu'un que je n'ai jamais été, quelqu'un que je ne serai peut-être jamais. Oui , je suis fou d'elle, et c'est pour cette unique raison qui je vis encore aujourd'hui et que je lui ai demandé de me rejoindre. C'est uniquement par amour, que je décide de changer, et de me battre chaque jour pour y arriver. C'est simplement parce qu'elle ressent les mêmes choses que nous nous aimons , et que nous serons heureux ensemble.

 DEUXIEME PARTIE :

 Je hais cette ville. Ces énormes blocs de ciment qui nous pourrissent l'environnement. Qui nous gâchent tout espoir de revoir un jour la nature reprendre le dessus sur cette société soit-disant moderne. Qui nous plongent dans le desespoir lorsqu'on y entre. Qui nous font croire que nous sommes importants aux yeux du monde. Qui nous rende la vie atrocement difficile. Une vie durant laquelle tu dois obéir quoi qu'il arrive. Une vie durant laquelle tu n'as pas d'autres choix que de devenir comme les autres, de te fondre dans la masse.Voilà ce pourquoi j'ai tout quitté il y a quelques heures pour venir vivre ici. Voilà ce à quoi se résume ma vie maintenant.

Certains me diront que je suis folle de mener une vie qui me déplaît, que je n'ai pas choisi de vivre et qui me fait devenir quelqu'un que je ne veux pas être, mais que je deviens malgré moi. Certains me diront que j'ai torts de rester sur mes positions et de vouloir rester fidèle à moi-même et à ce que j'ai entrepris depuis des années. Certains me diront que je n'ai aucune chance de m'en sortir ou de trouver quelqu'un qui m'acceptera avec mes choix, mes idées et mes erreurs. D'autres encore me diront que rien n'est décidé, que tout peut se jouer, à n'importe quel instant.

Cependant moi, moi et mes pensées traditionnelles et conformes à ce que tout le monde veut voir, je sais que ma vie suivra le cours qu'elle doit suivre, et prendra la tournure qu'elle doit prendre, que je le veuille ou non.

Oui je suis folle de respecter et faire ce qu'on me dit de faire. Je suis folle de croire en la venue, un jour d'un être qui me donnera corps et âme simplement par amour. Je suis folle de penser que jamais je ne changerai alors que le monde, les gens et la vie changent. Oui, je suis folle de lui, et c'est pour cette unique raison que je vis encore aujourd'hui et que je le rejoins. C'est uniquement par amour que je décide de rester moi-même et de me battre chaque jours pour y arriver. C'est simplement parce qu'il ressent les mêmes choses que nous nous aimons, et que nous serons heureux ensemble.

Le bohneur n'est réel que lorsqu'il est partagé.

Cafard.

Posté par CC-production à 20:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur PREMIERE PARTIE : J'adore cette ville. Ces

Nouveau commentaire